• Poursuite d'un intérêt collectif ou individuel ?

    Depuis sa création, le droit essaye en fait de concilier l'intérêt collectif avec les intérêts individuels. D'où l'existence des deux droits objectif et subjectif. Le droit subjectif se définit comme des règles impersonnelles et générales dont l'inobservation entraîne des sanctions de la part de la puissance publique. On peut également diviser le système juridique en deux grandes catégories : le droit public et la droite privée dont se spécialisent respectivement les membres du cabinet de chez http://www.gautier2-avocats.com. L'État moderne devra faire face à l'évolution de la société et ainsi adapter le droit pour mieux satisfaire les besoins nouveaux des citoyens.

    Le droit évolue avec la société

    L'intérêt général comme l'intérêt individuel évoluent constamment. Mais le perfectionnement de la technologie et surtout d'internet y joue un rôle important. Internet est un monde, certes, virtuel, mais cela n'empêche pas les atteintes aux droits et libertés d'une personne. Les injures ou les diffamations sur internet peuvent heurter sérieusement la sensibilité de certaines personnes, notamment les mineurs. Pourtant les réseaux sociaux sont le théâtre de diverses insultes rabaissant et tous autres trolls.

    En tout cas peu importe l'endroit, le droit pénal trouve toujours application. La sanction pénale s'applique à la réunion de trois éléments constituant l'infraction. Dans le Code pénal, on retrouve un catalogue des infractions et des peines correspondantes, c'est l'élément légal. Le juge n'invente pas de sanction, mais choisit en fonction de la qualification qu'il donne aux faits. Dans la diffamation l'intention, le deuxième élément, compte beaucoup. Et enfin l'infraction devient complète avec le commencement de l'acte. Les diffamations ou les trolls anodins peuvent entraîner des conséquences dramatiques telles que la dépression ou le suicide chez la victime.

    Le cas de l'infraction commise dans le monde virtuel

    L'Avocat spécialiste en droit pénal tente de prouver l'existence ou l'inexistence de ces trois éléments devant le juge. Il devra connaître les moindres détails des faits. Il ne faudra donc pas hésiter à lui parler de toute la situation. L'Avocat dans son travail est soumis à des obligations professionnelles et un code déontologique. Ils sont tenus par le secret professionnel. Vous pouvez donc intenter une action contre lui en cas de divulgation de vos informations ou tout ce qui concerne l'affaire.

    Vous trouvez donc un allié sûr digne de confiance. Les avocats suivent une éthique personnelle, non parce que la loi l'exige, mais plutôt pour l'honorabilité du métier. Il est important pour ce professionnel d'établir une relation de confiance avec sa clientèle. Son travail consiste non seulement à plaider en leur faveur, mais aussi à fournir des conseils pour éviter les litiges ou les remises en cause de la responsabilité. L'Avocat recherche avant tout la satisfaction du client. Il saura s'il est plus avantageux de s'aventurer dans les poursuites judiciaires ou bien régler le litige pacifiquement.